Le plan d’occlusion physiologique

Le plan d’occlusion physiologique

C’est celui qui s’établit spontanément chez le sujet exempt de toute pathologie occlusale, et donc dispose d’un ensemble fonctionnel equilibré.

Il est unique, lorsqu’est établie la « mastication unilatérale alternée » MUA
– avec les AFMP equivalents
– avec des contacts occlusaux du coté travaillant et du coté non travaillant

Si on a une inégalité des AFMP , on aura aussi des courbes de spee différentes à D et à G , et 2 plans d’occlusion latéraux différents .

Cette différence s’accentuera puisque le coté de l’AFMP le plus petit sera le coté de mastication préférentiel ( loi de la dimension verticale minimale )
les structures articulaires et osseuses peuvent ensuite s’adapter a cette configuration.

On ne peut préjuger de sa position pour conduire la thérapeutique. Seule est possible la comparaison avec un plan d’occlusion idéal fourni par l’analyse céphalométrique de Delaire, lequel est un gage de stabilité ..

P. Ampen 30 Mars 2016

Ce contenu a été publié dans clinique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.