L’orthodontie par tous, et pour le plus grand nombre .

L’orthodontie par tous, et pour le plus grand nombre .

Rendre une bouche fonctionnelle est l’objectif de tout praticien de l’art dentaire
– en supprimant les douleurs
– en réhabilitant les éléments dentaires perdus
– en faisant en sorte qu’aucun de événements précédents n’arrive : et c’est la Prévention ;
La Prévention , déjà si efficace pour ce qui concerne la carie dentaire , grace a l’implication des praticiens doit aussi comprendre toutes les interventions qui préviendront toutes les consequences de l’age ( perte des dents, inefficacité masticatoire et evolution du sourire ,). cette partie est généralement dévolue a l’orthodontie , d’autant plus complexe qu’elle est souvent curative et pratiquée par trop peu de praticiens .
Comme tous sont concernés, il faut que cette prévention par l’orthodontie soit exercée par les praticiens d’exercice général qui sont plus nombreux que les spécialistes et rencontrent plus de peresonnes. (Cela ne remet pas en cause le statut des spécialistes car certains cas necessitent des compétences spécifiques ) . En outre , le regard global sur la bouche et son environnement aide le praticien dans toutes les domaines de son exercice :

Bien que nous agissions toujours avec des gestes techniques élaborés , le regard du clinicien doit etre large : « penser globalement , agir localement » : René Dubos

avec l’avantage des effets même au-delà de notre spécialité, ce qui nous fait apprécier par les ostéopathes et spécialistes de la posturologie.. .

-Ce n’est pas une complication que d’avoir ce regard, au contraire cela peut permettre d’éviter le développement futur d’autres pathologies locales , articulaires ou parodontales ( voir texte A4 ) grace a l’établissement d’une occlusion parfaitement equilibrée qui « vieillira bien »..

-Cela s’imposera d’autant plus lors de reconstitution comprenant des implants dont la mobilité parodontale sera bien évidemment nulle , et donc sans compensation possible ..

les moyens a mettre en œuvre pour intégrer mieux les travaux prothetiques ou de reconstitutions demandés par nos patients seront bien legers vis a vis des avantages que cela apportera a terme . ( meulages, appositions de composite, utilisation temporaire d’appreillages amovibles discrets. ) la compétence pour rendre ce service est parfaitement a la portée du clinicien d’exercice général.

P. Ampen 30 Mars 2016

Ce contenu a été publié dans clinique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.