pourquoi recourir à la RNO de Planas dans un exercice quotidien?

Soit cet enfant de 6 ans qui nous consulte car les milieux ne se correspondent pas et que les dents sont inversées à gauche

en occlusion  » d’intercuspidation maximale » images reserves.002

images reserves.004en occlusion « de relation centrée: »
les milieux se correspondent presque parfaitement, il y a bout à bout latéral , des contacts occlusaux seulement a droite:

Il y a latérodéviation lors du chemin de fermeture.

Ainsi ces 2 images induisent la notion d’une « dynamique occlusale » par opposition a chaque image isolée qui relève de la « statique occlusale »

Questions :
quel est le plan d’occlusion en construction?
dans cette situation, que se passe -t-il  au niveau des ATM en construction?
au niveau des maxillaires ?
Ceci peut- il conduire et expliquer des dissymétries anatomiques et fonctionnelles que l’on constaterait  plus tard ?

Les travaux de Planas
-donnent une explication à cette observation de la mauvaise  position actuelle des dents dans le 3 sens de l’espace.
-permettent de prévoir la façon dont cette situation peut évoluer selon les lois de développement .

-corrélativement ces lois peuvent donner  une explication aux dissymétries constatées  plus tard : Sans titre.002
( comparer le développement transversal de chacun des maxillaires supérieurs , la position relative des pointes canines et des dents latérales … )

Pour un diagnostic  tout a fait complet, une étude céphalométrique est aussi nécessaire .

Cependant , il sera intéressant de pouvoir expliquer avec ces signes la fréquente « Classe II div 1 subdivision «  : Sans titre.004

cette situation s’est crée progressivement au cours de la croissance selon les lois générales de la physiologie du développement, dont on constate le bon effet chez les sujets exempts de déséquilibre .

Le praticien qui adhère à ce regard diagnostic,  considère modestement qu’il n’agira par sa thérapeutique , que sur quelques uns des éléments de l’équilibre général de l’individu.

Ainsi,  il apportera un grand service à son patient en donnant a celui ci la possibilité de  » se soigner »  .
Planas disait que l’on était le « médecin de la bouche «

le principe thérapeutique général de la RNO:

la situation statique observée est  le résultat de la dynamique fonctionnelle (DF ).

Selon ce   principe thérapeutique  le praticien mettra en oeuvre des mécanismes fonctionnels qui modifient  le plan d’occlusion , la forme des arcades et  la position des dents …( les décalages osseux d’autant plus établis que l’on intervient plus tard seront ensuite pris en compte , et enfin les malpositions individuelles .. )

les moyens de la RNO seront ,( directement au niveau de la denture ), des meulages parfois ou bien des appositions collées , ou, bien le plus souvent, des appareillages . Ceux ci  seront des appareillages amovibles ,  qui se comporteront comme des tuteurs fonctionnels au niveau de chacune des arcades et entre elles.( d’où l’existence des fameuses « pistes de planas «  qui complètent les contacts dento dentaires dans un contexte de l’occlusion fonctionnelle dynamique )

Un tuteur n’exerce pas de force … les pistes seront à coté des surfaces occlusales dentaires , afin que s’établisse un plan d’occlusion correct..

Ainsi, on verra la bouche se développer progressivement, devenir plus fonctionnelle par activation de multiples phénomènes physiologiques , avec toutes les conséquences favorables au niveau occlusal, facial et aussi au delà : ventilation, déglutition, posture ..
Les fonctions ne sont pas dissociables, et l’amélioration d’une de celle ci a des effets sur l’ensemble. Pour autant, le praticien de la bouche reste un spécialiste des dents .

Le service rendu est excellent pour l’enfant d’aujourd’hui et l’adulte de demain  et l’exercice de cette « prévention « captivant pour le praticien.

Le recours a tout moyen à disposition du thérapeute sera analysé objectivement avec cet éclairage d’abord physiologique.

la solution a mettre en oeuvre pour le 1° cas consistera a la mise en place de pistes directes en composite.

la solution a mettre en oeuvre pour les autres cas consistera a la mise en place de pistes indirectes, soit des appareillages amovibles discrets.

Les principes de la RNO peuvent être une référence majeure pour tout praticien de la bouche ayant à rétablir une occlusion   » intégrée  de la façon la plus naturelle possible ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>