RNO et ATM

Les articulations temporo mandibulaires mettent en position les deux arcades dentaires l’une par rapport a l’autre , et donc leur bonne santé est logiquement affecté par les rapports qu’elles entretiennent .

S’il existe une prématurité sur un ou plusieurs éléments dentaires , il pourra y avoir compensation a niveau du parodonte, ou bien de l’ATM

Des signes de disfonction au niveau des ATM sont fréquents lorsqu’il existe une mauvaise correspondance ORC – OIM . Selon les sujets , le seuil  a partir duquel peuvent apparaitre des signes cliniques ( par exemples des craquements a l’ouverture ) , ou, et, des douleurs pourra être très variable.

Ainsi il arrive de signaler a certains patients  des signes cliniques auxquels ils ne prètent pas attention.

Il est essentiel de pouvoir observer l’état des structures articulaires sur les radiographies panoramiques: on se rend compte ainsi  , même chez l’enfant que ces structures sont adaptables et peuvent présenter une dissymétrie d’origine fonctionnelle .

Face a une pathologie ATM, le traitement a mettre en place est souvent une gouttière occlusale dont les descriptions sont variées.

La RNO préconise le recours a l’utilisation de plaques a pistes : Ceci a l’énorme avantage de rendre possibles les mouvements , comme les gouttières donc , mais aussi de laisser le plan d’occlusion s’établir puisque les dents ne sont pas bloquées dans la gouttière. L’occlusion s’établira a partir de rapports articulaires corrects .

L’intégration sera progressive a partir  de la déprogrammation des rapports occlusaux existants.